Polyphonice

  • Plein écran
  • Ecran large
  • Ecran étroit
  • Agrandir le texte
  • Taille par défaut
  • Rapetisser le texte
Les nouvelles Décès de Bernard Damade

NEWS

L'Ensemble Polyphonique recrute des voix d'hommes et quelques voix de femmes sur audition.

Contactez nous par email à l'adresse ci-après nous serions heureux de vous accueillir.   adresse email polyphonice


 

Décès de Bernard Damade

Envoyer Imprimer PDF

fleurs bernard

Mors est malis, Vita bonis

 

Ces mots sont extraits du Lauda Sion, l'une des dernières oeuvres que Bernard a chantée avec
L'Ensemble Polyphonique de Nice, dont il était le président. Ces mots, Bernard les avait malicieusement repris
comme titre d'un poème qu'il a écrit, un sonnet qu'il adressait à quelques amis pour donner de ses nouvelles
– une manière de tenir à distance son mal.



Message daté du 12 novembre 2012
Griffonné pendant la 1ère séance de chimio

Il ajoute :
(Bien sûr ce n’est pas un hasard si j’ai choisi le sonnet, marque de la Renaissance…)
Grand amateur de poésie, Bernard appréciait tout particulièrement cette période : du Bellay,
Ronsard, Charles d'Orléans. Il en savait par coeur des poèmes entiers qu'il disait fort élégamment de sa belle voix de basse,
- sa voix qui nous a manqué depuis plusieurs mois et qui va nous manquer pour toujours.
Pour évoquer sa personnalité, permettez-moi simplement de vous dire ce poème.
Il y a là avec une pointe d'humour toute la générosité d'un grand monsieur, un grand bonhomme.

Curieux, qui comme moi est parti en voyage
Echo-endoscopie, petscan, oncologie
Doppler, fibro, chimio, toute la panoplie
Adénocarcynome, cancer de l’oesophage.
Pourquoi donc ai-je eu peur pour ma pauvre carcasse ?
Une épreuve bien sûr mais ne suis-je assez fort,
Entouré par les miens, pour rentrer à bon port
Fatigué mais confiant dans chaque jour qui passe ?
Tous ces regards croisés, Seigneur ! Quelle importance
Dans ce que j’y ai lu, jamais indifférence
Mais amour, amitié, tendresse ou inquiétude,
Ma vie est bousculée, brusque redécouverte
Ainsi, avant la mort une Vie m’est offerte !
Je ne l’oublierai plus, c’est une certitude.

Cher Bernard, ce texte porte le témoignage de ton courage dans le dernier combat.
Mors est malis. Hélas, le mal a vaincu. Mais pour nous aussi c'est une certitude, nous n'oublierons pas ta droiture,
ta clairvoyance, ton respect des autres, ta disponibilité pour chacun, ta grande générosité.
Ce courant d'amitié auquel tu tenais par dessus tout et qui est une des marque de notre Ensemble Polyphonique
va nous permettre d'entourer de notre affection Nadine et tous les tiens. Le dernier message que tu nous laisses
avec ta conviction de grand chrétien n'est pas un banal au revoir mais
un AU-RE-VOIR, pas un adieu mais un rendez-vous, À - DIEU.


Vous êtes ici : Les nouvelles Décès de Bernard Damade